Je suis en train de lire « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon » écrit par jean-paul dubois et je me rend compte que l’écriture, le style, la façon d’amener l’intrigue est très différente entre un homme et une femme

enfin l’esprit d’un homme et une femme. Un homme décrit les faits, c’est carré, ça ne laisse pas de place au « peut être », un homme peut utiliser des mots vulgaires et ,son esprit, sa concentration reste focus sur les mots pendant au moins 15 pages, le rapport sexuel reste présent dans sa façon d’écrire.

De même que le côté brutal, il faut utiliser des mots tranchants dès qu’il s’agit d’une chose qu’il n’aime pas, ça peut être un rat ou du chocolat.

Peu importe, la violence sera la même.

Le rythme aussi est plus court comme un texte de rap parlant de son quartier, ou de ses terres, possessions.

Les dialogues sont très crus et vrais dans un sens, il faut que le but soit atteint en moins de 5 mots.

il faut apporter une solution, un homme ça hurle, on exprime par le cri le plus souvent la douleur (comme une rage de dents).

Une femme, très subtiles dans le dialogue, va + utiliser les parenthèses pour faire des gestes malicieux ou pour exprimer sa penser qui reste à l’opposé des phrases qu’elle débite.

Par contre le vocable va être plus rose, plus doux, plus agréable à lire. Un homme il faut être spécialiste d’une discipline sportives ou mécaniques, il va plus chercher dans ce vocable ci.

On sens l’envi irrésistible d’exprimer les sentiments, d’être dominante ou au contraire soumise en éprouvant du plaisir, positivement.

l’écriture d’un homme va avoir tendance à exprimer par la négatif tout les ressentis, la femme cherche à comprendre et analyser celui ci

Voilà, j’ai fait mon quota de mots pour ce soir, j’ai cherché à développé le thème homme femme comparativement, j’ai sorti de tête donc ne prenez pas pour acquis les choses que j’écris.

Mais je préfère plus l’esthétisme des femmes et leurs formulations. Je partage plus leurs idées.

clique pour noter le post
[Total: 0 Average: 0]
articles similaires
Santa muerte | Gabino IGLESIAS

Enfin une histoire qui sort du sentier de l'eau de rose. De la drogue, des tatouages, des meurtres, des filles. Read more

my way | sanji divas

Une proposition de l'autrice, un roadtrip à travers le monde, des rencontres et une grande question, que vaut c'est 600 Read more

Là ou chantent les écrevisses | Owens

un livre vendu à plus de 4 millions, ça ne pouvez que m’attirer, pas toi? rien que le résumé m’a Read more

stephen king | l'institut

📚Le Livre du mâitre de l'angoisse, l'institut de stephen king. faut il le lire? une tuerie? est ce bien écrit? Read more