Un livre avec un titre à rallonge, je ne sais pas si c’est gage de qualité mais j’ai bien aimé. Je suis désolé de vous en parlez que maintenant alors que je l’ai lu il y a au moins 3 semaines. C’est un prix goncourt donc il mérite que l’on en parle même si il n’a pas besoin de mon petit avis.

synopsis

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

mon avis

bon je viens de lire le synopsis (oui je le fais rarement). Il parle de sa vie d’homme d’entretien mais c’est la seconde partie de livre car la première est tout aussi alléchante !

Tout d’abord, il vous narre l’histoire de manière chronologique avec des flash-back du temps ou il était en prison. D’ailleurs, j’ai eu un peu de mal à saisir au début ou il était en prison, car il y a un quartier à Montréal qui s’appelle bordeaux et le personnage vient de Toulouse, sud-ouest de la franque. Donc je me suis un peu emmêlé les pinceaux.

Son écriture est très viril, et l’univers masculin de la prison se prête bien à se style d’écriture, les bécanes, son codétenu, les bagarres. C’est du style (je lui arrache la gorge si il me fait mal aux dents, au lieu de, j’espère ne pas trop souffrir car j’ai une peur bleue des dentistes)

ensuite, il nous entraîne de sa naissance en France, avec un père d’église et une mère tenancière d’un petit cinéma. Son père est un étranger de suède et il nous gratifie de petite phrases en suédois, ce qui est un régale pour les amateurs de langues comme moi.

On comprend au fil de l’aventure, qu’il tient plus de son père car il est bienfaisant, agréable et gentil envers son prochain. Ce qui va, lui attirer des problèmes.

Peut être que dieu éprouve notre foi, on n’a bien un exemple concret de père et de fils ayant un bon fond qui pourtant la vie maltraite.

à la fin, nous apprenons pourquoi il purge sa peine et si il va réussir à se venger. C’est un régale la fin et on lui souhaite tout pleins de réussites dans sa vie.

lien pour l’obtenir

https://amzn.to/2tvn9TL

ma review sur goodreadshttps://www.goodreads.com/book/show/47789455-tous-les-hommes-n-habitent-pas-le-monde-de-la-m-me-fa-on?from_search=true&qid=YLwGACp3Wq&rank=2

clique pour noter le post
[Total: 0 Average: 0]
articles similaires
my way | sanji divas

Une proposition de l'autrice, un roadtrip à travers le monde, des rencontres et une grande question, que vaut c'est 600 Read more

les mots d'owen | gilles voirin

J’ai eu la chance de recevoir le livre via l’auteur en mode _service presse_ donc je suis ultra fier de Read more

Les lendemain | Da Costa

j’avais tellement entendu parlé de son livre « tout le bleu du ciel » que je me suis dis qu’il ne faut Read more

stephen king | l'institut

📚Le Livre du mâitre de l'angoisse, l'institut de stephen king. faut il le lire? une tuerie? est ce bien écrit? Read more